Accueil L'International Zelensky à l’UE : mettez de côté vos querelles internes

Zelensky à l’UE : mettez de côté vos querelles internes

29
0

« L’Europe doit faire preuve de force car la Russie ne perçoit la puissance que comme un argument. Il est temps de ne pas être séparé, de ne pas être fragmenté, mais d’être un tout ». Pour la troisième fois depuis le déclenchement de la guerre le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelenski, est intervenu par visioconférence devant les chefs d’État et de gouvernement de l’UE. Un discours de dix minutes dans lequel il a lancé un appel à l’unité des Vingt-sept sur le sixième paquet de sanctionsy compris l’embargo effectif sur le pétrole russe, et dans lequel il a accusé Moscou de créer les conditions pour maintenir le prix du gaz et accessoirement les protestations internes en Europe.

Lire aussi:   Une femme est sauvée vivante après six jours sous les décombres d'un immeuble en Chine

Le message du dirigeant ukrainien, à l’occasion de la célébration des 96 jours de guerre dans son pays, a sonné haut et fort : mettez de côté les querelles internes car la seule chose qu’elles obtiennent est d’encourager davantage le Kremlin à exercer plus de pression sur l’Europe. « La Russie veut voir dans ces réunions non pas un Conseil européen, ni une Union européenne, mais 27 Etats séparés et fragmentés », a-t-il rappelé. Le dirigeant ukrainien a également expliqué que l’offensive militaire russe continue de faire des ravages et a appelé à une solution immédiate pour éviter une crise alimentaire, bien qu’il ait averti que « si la Russie conserve la capacité d’intercepter les navires transportant des produits agricoles ukrainiens, il n’y aura pas un commerce pacifique ou une production agricole sûre ».

Lire aussi:   Qu'est-ce que le Donbass et qu'implique la reconnaissance de la Russie ?

Outre Zelenski, les Vingt-Sept entendront également ce vendredi, lors de la deuxième journée du sommet, l’actuel président de la Union africaine et président du Sénégal, macky sal, avec qui ils parleront de sécurité alimentaire. Par ailleurs, l’intention des Vingt-sept est de s’engager à accélérer les travaux sur « la coureurs solidaires», proposé par Bruxelles pour faciliter les exportations agricoles de l’Ukraine, et entériner le assistance macro-financière de 9 000 millions soutenir financièrement l’Ukraine. L’ordre du jour du Conseil européen extraordinaire comprend également un nouveau débat sur la politique de sécurité et de défense.

Article précédentValence étudie la mise en place d’un péage urbain contre la pollution
Article suivantAnalyse de la campagne militaire