Accueil Sports Un Atlético perdu cherche à refaire surface face à Valence

Un Atlético perdu cherche à refaire surface face à Valence

398
0

Un Atlético perdu cherche à refaire surface face à Valence

Ceux de Bordalás veulent se plonger dans la blessure rojiblanca

MADRID, 21 janv. (Actu24) –

L’Atlético de Madrid reçoit Valence ce samedi (21h00) dans un match correspondant à la 22e journée de LaLiga Santander, un duel auquel les rojiblancos arrivent perdus et méconnaissables, dans lequel ce sera la énième occasion de refaire surface et de retrouver leur essence, tandis que le ‘che’ cherchera à se plonger dans la crise des matelas pour regarder de près les positions européennes.

L’équipe de « Cholo » Simeone traverse son pire moment depuis que l’Argentin a mené les rojiblancos. Une seule victoire lors des six derniers matchs de LaLiga Santander, avec un record toutes compétitions confondues de sept victoires lors des 20 derniers matchs, quelque chose d’impensable par le passé.

À cela, il faut ajouter que l’équipe a vu comment elle a perdu en seulement six jours l’opportunité de remporter un titre, la Super Coupe d’Espagne, et de rester en vie dans la Copa del Rey, après que la Real Sociedad ait une fois de plus apporté les couleurs à un Atleti (2-0) en panne et sans idées en 8e de finale.

Mais ce qui inquiète le plus la paroisse rouge et blanche, c’est la perte d’identité que subit l’équipe depuis le début de la saison. Atleti est devenu une équipe faible en défense, très fragile en coups de pied arrêtés, donnant le sentiment que toute situation offensive de l’équipe rivale peut être dangereuse.

Et cela se reflète dans les résultats. L’Atlético est 4ème du classement avec 33 points, soit 16 de retard sur le leader. Lors de leurs cinq derniers matches de championnat, ils ont perdu contre le Real Madrid (2-0), Séville (2-1) et Grenade (2-1), ont fait match nul à Villarreal (2-2) et n’ont pu battre le Rayo Vallecano qu’à domicile (2- 0).

Lire aussi:   Jenni Hermoso: "Parfois, nous avons eu une conversation avec Madrid, mais cela n'est jamais allé plus loin"

Pour Simeone, la solution est de démontrer sur le terrain l’unité qui existe dans le vestiaire, sans se focaliser sur le négatif et affronter une nouvelle finale au Metropolitan avec plus de calme. Les colchoneros devront démontrer dans leur fort, où ils n’ont remporté jusqu’à présent que cinq matchs cette saison, qu’ils veulent laisser derrière eux cette mauvaise humeur et cette confiance qui pèsent sur une équipe qui voit de plus en plus loin ses options en championnat.

Une crise d’identité, de jeu et de résultats qui s’amplifie aussi du fait des pertes de ces dernières semaines. Comme lors des matches précédents, Griezmann -qui n’a plus joué depuis sa blessure face au Rayo Majadahonda en Coupe-, Kondogbia et Llorente sont des absents certains, tandis que Savic pourrait revenir après neuf matches de blessure. Surtout après les erreurs commises par le couple central formé par Felipe et Hermoso lors du match contre le Real de Copa.

Compte tenu des pertes au milieu de terrain, Simeone a peu d’options. Il pourrait répéter avec Herrera en accompagnant Koke et De Paul, ou au contraire aligner le Français Lemar au détriment du Mexicain. Ángel Correa semble être le seul élément de l’attaque, bien qu’il puisse jouer à droite, avec Luis Suárez (que Simeone a déjà annoncé qu’il jouera) et Joao Félix en tant que paire d’attaquants.

VALENCE ESSAYERA D’APPROFONDIR LA CRISE ROJIBLANCA

De son côté, Valence arrive au Wanda très renforcé moralement après son dernier match nul (1-1) face à Séville, deuxième du classement. Le ‘che’ est 9e avec 29 points, mais une victoire leur permettrait de se rapprocher des positions européennes, ce qui marque le FC Barcelone avec 32 points.

Lire aussi:   Valladolid met sa place de promotion en jeu après avoir fait match nul dans la Romareda

Avec ce match, Valence clôture un calendrier compliqué pour lequel ils ont affronté consécutivement le Real Madrid, Séville et l’Atlético en championnat, en plus des huitièmes de finale de la Copa del Rey, et d’un mois de février au cours duquel ils devront jouer les quarts de finale de ladite compétition et le match clé contre le FC Barcelone.

Cela n’a rien à voir avec la séquence avec laquelle les valenciens arrivent à cette rencontre cruciale. Ceux de Bordalás n’ont perdu que deux matchs de leurs 10 derniers, s’imposant comme un rival coriace qui commence à affronter les grandes équipes de la compétition. Une bonne dynamique qui s’améliore encore plus loin de Mestalla, où ils ont ajouté 12 points cette saison, avec deux victoires lors des trois derniers matchs à l’extérieur.

L’équipe de chauve-souris, avec beaucoup plus de confiance que l’Atlético, a également des pertes sensibles. Cillesen, Paulista et Maxi Gómez sont toujours blessés, absences auxquelles s’ajoute Gayà, expulsé contre Séville. La meilleure nouvelle pour Bordalás est que tout indique qu’il pourra récupérer Soler après ses problèmes musculaires.

De cette façon, Jaume Doménech débutera, avec le doute de Piccini ou Correia sur le côté droit. Une autre des inconnues est Wass, un joueur destiné par Atleti lui-même sur ce marché d’hiver, à qui Bordalás médite s’il faut lui donner des minutes dans le Metropolitan. En attaque, il semblerait que Guedes et Hugo Duro soient non négociables pour le coach d’Alicante.

FICHE TECHNIQUE.

–ALIGNEMENTS POSSIBLES.

ATLETICO DE MADRID : Oblak ; Vrsaljko, Gimenez, Savic, Lodi ; Koke, DePaul, Lemar, Correa ; Luis Suarez et João Félix.

VALENCE : Doménech ; Piccini, Diakhaby, Alderete, Lato ; Wass, Soler, Guillamon, Costa ; Guedes et Hugo Duro.

–ARBITRE: Díaz de Mera Escuderos (C. Castillan-La Mancha).

–STADE : Stade Wanda Metropolitano.

–HEURE : 21h00/Movistar LaLiga.

Article précédentLe Pape accorde pour la première fois aux femmes laïques le ministère de lectrices et de catéchistes
Article suivantIls dénoncent un chirurgien pour avoir vendu la radio d’une plaie au Bataclan