Accueil High-Tech Telefónica réduit ses émissions de carbone de 70 % grâce à l’utilisation...

Telefónica réduit ses émissions de carbone de 70 % grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables

72
0

Le rapport de gestion consolidé 2021 de Telefónica montre que l’entreprise a réduit de 70% de vos émissions de carbone (Scope 1 et 2) par rapport à 2015 grâce au recours aux énergies renouvelables et à l’intégration de technologies plus performantes. Avec l’atteinte de cet objectif, le Groupe atteint ses objectifs en 2021, consolide ses progrès dans les politiques ESG (Environnement, Social, Gouvernance) et atteint son objectif de intégrer la durabilité et les objectifs de développement durable (ODD) comme éléments holistiques de sa stratégie et de son activité quotidienne pour construire un avenir plus vert, aider la société à prospérer et être une entreprise exemplaire.

Dans son rapport, Telefónica a intégré pour la première fois la double matérialité en identifiant les problèmes qui ont un impact sur la valeur de l’entreprise, la société et l’environnement ; et la mise en œuvre de la première phase de la taxonomie de l’UE – système de classification des activités économiques – pour les activités durables.

Construire un avenir plus vert

La économie circulaire Il est né dans le cadre de la solution à ce problème et est proposé comme une manière différente de comprendre l’économie, qui permet la croissance économique tout en respectant les limites de la planète. Logiquement, cette réalité s’applique à tous les secteurs et donc aussi aux industrie des télécommunications et ses équipements de réseau, en raison des évolutions technologiques rapides et du comportement des clients, entraînant des périodes d’utilisation plus courtes des appareils, entraînant une augmentation des déchets. Chez Telefónica, l’engagement pour la planète est abordé, en se concentrant principalement sur les ODD environnementaux (7, 11 et 13), en dissociant sa croissance de l’empreinte environnementale et en contribuant à décarboner l’économie. En fait, il a réduit ses émissions de carbone de 70 % en l’utilisation des énergies renouvelables et l’intégration de technologies plus efficaces. Pour cette raison, le zéro émission nette a été proposé comme objectif en 2025, pour aller au-delà de l’Accord de Paris, sur ses principaux marchés et en 2040 à l’échelle mondiale et dans sa chaîne de valeur.

Lire aussi:   Crash mondial d'Apple : l'entreprise récupère le service

Afin d’atteindre cet objectif, au cours des six dernières années, la consommation d’énergie de Telefónica a été réduite de 7,2 %, tandis que le trafic a été multiplié par 6,7. Aujourd’hui, 100 % de la consommation d’électricité de Telefónica provient déjà de sources renouvelables en Europe, au Brésil et au Pérou, une proportion qui s’élève à 79,4 % à l’échelle mondiale. Pour toutes ces raisons, l’opérateur a réalisé en 2021 une économie de 1 274 kt de CO₂ émis dans l’atmosphère.

Pour contribuer à la numérisation de ses clients, Telefónica, en tant que partenaire à part entière de nombreuses entreprises, propose solutions numériques qui cherchent également à contribuer à la décarbonation de l’économie. Avec ses solutions Eco Smart, les émissions évitées en 2021 ont dépassé 8,7 millions de tonnes de CO₂. Cela équivaut à planter une forêt de 143 millions d’arbres et démontre la capacité des nouvelles technologies à accélérer la transformation de l’économie vers un modèle plus durable.

Lire aussi:   CaixaBank participe au 4YFN

Pour la première fois, les objectifs d’économie circulaire de Telefónica se distinguent pour atteindre zéro déchet d’ici 2030 grâce à l’écoconception, la réparation, la réutilisation et le recyclageen veillant à ce que vos déchets ne soient pas incinérés ou finissent dans un déchargemais se transforment en matières premières qui sont réintroduits dans la chaîne de valeur. Grâce à ces mesures, d’ici 2021, près de 5 millions d’appareils électroniques ont été réutilisés (dont plus de 300 000 téléphones portables) et 98 % de leurs déchets ont été recyclés.

La stratégie et les actions mises en place permettent à l’opérateur télécom de rester leader dans ce domaine et de faire partie de la liste A de l’indice CDP Climate Change, dans lequel il est présent depuis huit années consécutives.

Article précédentAu revoir à la Turquie et bonjour à la Türkiye
Article suivantLe courtage Jori Armengol s’agrandit avec une division pour les start-up et les risques cyber