Accueil Sports Simeone : « C’est nous qui sommes en seconde mi-temps »

Simeone : « C’est nous qui sommes en seconde mi-temps »

418
0

MADRID, 22 janv. (Actu24) –

L’entraîneur de l’Atlético de Madrid, Diego Pablo Simeone, s’est dit « fier » de la victoire remportée ce samedi face à Valence (3-2), avec un retour dans le temps additionnel, et a affirmé qu’ils sont « ceux de la seconde mi-temps » en référence. à la « poussée » de l’acte final.

« Aujourd’hui, il est facile de dire ce qui a été vu. En première mi-temps, ce n’était pas nous, nous n’avons rien fait que nous voulions faire. Ils nous ont lancé deux tirs au but et ont marqué deux buts pour nous. Nous n’avons pas fait rien à cause de nous. Nous sommes arrivés à la mi-temps et nous avons parlé très calmement. Nous avons dit qu’il y avait des façons de perdre, jouer vers l’avant et si nous marquions un but, les gens allaient nous amener à ce qui s’est passé », a analysé le ‘Cholo’.

« Dans n’importe quel autre club, son peuple aurait critiqué et aurait fait deux fois plus de mal à son équipe, mais ce n’était pas comme ça », a-t-il déclaré après la pause 0-2. « Et à partir de là, vous avez vu ce que vous avez vu, un match de l’Atlético de Madrid », a-t-il ajouté avec satisfaction.

Interrogé sur les changements, notamment le remplacement de Joao Félix par Felipe, l’entraîneur argentin a déclaré qu’il savait qu' »ils n’ont pas compris grand-chose à l’arrivée de Felipe et au départ de Joao ». « Il semble qu’un défenseur entre et qu’un attaquant sorte mais nous avions besoin de Cunha, un homme de la surface et nous savions aussi que Mario Hermoso a du courage sur l’aile et De Paul qui a généré du jeu sur la droite », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Le Barça se rend aux "Urgences" à Mendizorroza

« Notre créativité s’est enflammée, nous avons joué de plus en plus dans le domaine rival et avec deux attaquants de surface et des gens sur les côtés comme Carrasco et Correa qui ont cherché à générer ce qui a été généré. Ils ont eu une merveilleuse seconde mi-temps. Basé sur la poussée du 2- 1 c’était nous. C’est notre truc, ce qui s’est passé en seconde période », a déclaré Simeone.

Insisté par son succès dans les remplacements, l’entraîneur du matelas a assuré que « les changements sont ce que l’on ressent ». « Si nous le recherchions avec cette idée d’avoir un chemin à améliorer avec Felipe en défense, je savais que nous allions être dans le match. Nous avons eu de la chance mais ce que je voulais transmettre avec ces changements s’est produit », a-t-il déclaré. revendiqué.

« Je pense que cela va nous donner l’occasion d’apprendre. Parce que deux facettes totalement opposées de ce qui nous arrive ont été vues. Nous avons pu nous sortir de cette situation mais avec beaucoup d’efforts. Nous avons battu Rayo, nous avons égalé avec Villarreal, qui est toujours difficile dans leur domaine, et aujourd’hui nous avons gagné un match très difficile et extrêmement difficile. Nous espérons que cela nous donnera la force d’identifier qui nous sommes. Nous sommes ceux de la seconde mi-temps, bien sûr », il a souligné.

Lire aussi:   L'épopée du Real Madrid fait irruption à Elche

En ce qui concerne le onze de départ et l’amélioration en seconde période, Simeone s’est autocritique. « Souvent, l’entraîneur ne met pas tous ensemble les joueurs qu’il a mis en deuxième mi-temps. Quand ils se sentent à l’aise, ils le font bien comme ils l’ont fait. Nous nous arrêtons toujours devant une question : qu’est-ce que le football ? Qu’est-ce qui se joue bien ? Ce sera toujours un combat interne, on va bien, le foot c’est le foot et il faut interpréter l’endroit où on est. Si tu perds, que ce soit avec fierté », a-t-il relativisé.

Sur le final 3-2, l’oeuvre de Mario Hermoso à la 93e minute, Simeone a confié qu’il sentait à nouveau « que l’endroit » où il s’entraîne est merveilleux. « Quand tu vois que tu pars, je veux m’accrocher plus fort », a conclu ‘Cholo’.

Article précédentBordalás: « L’équipe a besoin d’aide, si elle ne vient pas, nous aurons du mal »
Article suivantSaponjic quitte l’Atlético et signe pour le Slovan Bratislava