Accueil L'International Plus de 70 000 ultra-nationalistes juifs prennent Jérusalem en criant « mort...

Plus de 70 000 ultra-nationalistes juifs prennent Jérusalem en criant « mort aux Arabes »

37
0

les cris de « Mort aux Arabes«  atteindre le coeur de Jérusalem. Plus de 70 000 ultranationalistes juifs Ils se sont réunis lors de la marche controversée des drapeaux dans la ville sainte. Escortés par la police, des milliers de suprémacistes ont manifesté en criant des slogans racistes et en provoquant des altercations dans la vieille ville de Jérusalem. Les deux Autorité palestinienne que la communauté internationale a critiqué le Premier ministre israélien, Naftali Bennettpour avoir ignoré ses recommandations d’empêcher que l’itinéraire ne passe par le quartier musulman.

Ils y ont vécu scènes à haute tension avec des adolescents juifs aspergeant de gaz poivré des passants palestiniens. Les manifestants ont également vandalisé les véhicules personnels des résidents palestiniens de la vieille ville de Jérusalem. « Laisse leurs villes brûler« , ont crié dans les rues historiques de la ville sainte. Alors que, de l’autre côté de la Ligne verte, l’armée israélienne et les colons des colonies illégales ont attaqué la population palestinienne, provoquant la débordement de l’hôpital dans des villes comme Naplouse.

Au cours de cette journée tendue, autour 2 600 croyants juifs, un nombre record, ont visité l’Esplanade des Mosquées. Dans cette zone sacrée pour l’islam et le judaïsme, il y a eu des affrontements entre la police israélienne et les Palestiniens, qui ont pris fin des dizaines de détenus. Le ministre des affaires étrangères, Yaïr Lapida critiqué la présence du groupe extrémiste et xénophobe La famille, la légion d’ultras de l’équipe de football Beitar Jérusalem. « Ils ne méritent pas de porter le drapeau israélien, ils sont un malheur qui nuit à la joie du peuple d’Israël le jour de Jérusalem », a-t-il tweeté.

Lire aussi:   Les Russes et les Américains gardent les formulaires sur la Station spatiale internationale

« Jouer avec le feu »

Il y a quelques jours, Jérusalem a été témoin d’une journée traumatisante lorsque les forces israéliennes ont attaqué les personnes assistant aux funérailles du journaliste. Shirin Abou Akleh. Le correspondant d’Al Jazeera était assassiné pour un tir présumé d’un soldat israélien. Ce dimanche, des milliers d’ultra-nationalistes juifs, arborant le drapeau blanc et bleu, ont crié : « Où est Shirin ? Shirine est morte« . Dans les ruelles emblématiques de la Vieille Ville, de jeunes Palestiniens et Israéliens ont lancé pierres, bouteilles et chaises avant le début de la marche.

Bennet a ordonné aux forces de l’ordre de « faire preuve d’une tolérance zéro pour la violence ou la provocation par des extrémistes ». « La grande majorité des participants sont venus célébrer, mais, malheureusement, il y en a un minorité qui est venu mettre le feu à la zone, profite de la position de force du gouvernement contre les menaces du Hamas et tente de forcer le feu », a déclaré son bureau. De son côté, l’Autorité palestinienne (AP) a accusé Israël de « jouer avec feu » en permettant « aux colons de profaner les lieux saints ».

« [Israel] cette ignorant le droit international et est considéré au-dessus des lois », a dénoncé Nabil Abu Rudeineh, porte-parole du président de l’AP Mahmoud Abbas, selon l’agence de presse officielle WAFA. Il a également appelé à « la communauté internationale, en particulier l’administration américaine, assumez vos responsabilités concernant ce qui se passe. » Au cours des jours qui ont précédé la marche, Bennett, embourbé dans une crise politique persistante, a ignoré les avertissements pour empêcher les ultra-nationalistes de traverser le quartier musulman avec leurs drapeaux israéliens.

Lire aussi:   Que signifie la date du 9 mai ? Pourquoi aujourd'hui peut être important pour la guerre en Ukraine ?

Article précédentBiden visite une école du Texas où 19 enfants et 2 enseignants sont morts
Article suivantÉlections en Colombie : Gustavo Petro et Rafael Hernández accèdent au second tour