Accueil L'International Open Arms demande un port urgent en raison du mauvais temps, après...

Open Arms demande un port urgent en raison du mauvais temps, après avoir secouru 110 migrants

40
0

L’ONG espagnole Bras ouverts demandé aujourd’hui d’urgence un port pour débarquer avant l’arrivée imminente du mauvais temps et après avoir transféré son voilier, l’Astral, sur le 110 migrants qu’il avait mis en sécurité pendant la nuit dans plusieurs radeaux de sauvetage en Méditerranée centrale, près des eaux territoriales de Libye.

Le chef de mission, Gérard Canals, a expliqué dans un message vidéo à bord de l’Astral que les garde-côtes tunisiens avaient demandé aux 110 migrants de monter à bord du navire, après que plusieurs d’entre eux eurent jeté à la mer à son arrivée de peur d’être renvoyé en Afrique. « Nous demandons aux autorités de nous permettre de débarquer d’urgence avant que les conditions ne s’aggravent. conditions météorologiques »a exhorté Canals au vu des prévisions selon lesquelles des tempêtes se formeront dans les prochains jours.

Le chef de mission a expliqué que la nuit dernière, le voilier a localisé une barge dans des conditions terribles avec environ 110 personnes et, après avoir distribué les gilets de sauvetage, le poids de la eau filtrée fait chavirer le bateau et ses occupants sont tombés à la mer. « Travail très acharné pour récupérer les naufragés de l’eau dans trois radeaux de sauvetage de l’Astral. Nous ne savons pas si des vies ont été perdues. Tout le monde savait que cela arriverait. Refus d’aide », a précédemment dénoncé le fondateur de l’ONG Oscar Camps sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:   Les femmes britanniques viennent en Espagne pour obtenir le traitement de la ménopause qui y est rare

Ils ont sauté à la mer pour ne pas être renvoyés

Suite à l’arrivée d’un bateau des garde-côtes tunisiens, des migrants ont sauté à la mer pour éviter d’être renvoyé en Afrique et les secouristes de l’Astral les ont secourus et maintenant ils sont tous à bord du voilier.

De plus, le viking de l’océande l’ONG SOS Méditerranée, navigue avec 296 personnes -dont un blessé qui a été évacué par les garde-côtes italiens-, attendant également que les autorités européennes lui accordent un port dans lequel débarquer une semaine après le premier sauvetage.

Lire aussi:   La Russie dit qu'elle ne cherche pas à diviser le territoire de l'Ukraine "en parties"

L’Organisation mondiale pour les migrations (OMI) a annoncé aujourd’hui une opération de recherche au large des côtes tunisiennes pour localiser 76 migrants disparus à partir d’un navire qui a quitté la ville libyenne de Zouara.

L’Italie est le seul pays où des navires humanitaires débarquent des immigrants en Méditerranée centrale et jusqu’à présent cette année et jusqu’à ce mardi 24 mai, 17 863 migrants sont arrivés sur les côtes du pays, contre 13 765 qui l’ont fait à la même période l’année dernière, selon données du ministère italien de l’Intérieur.

Article précédentLa Russie accordera la citoyenneté aux Ukrainiens de Kherson et de Zaporijia
Article suivantLe parquet italien demande six ans de prison pour Berlusconi pour ses soirées « bunga bunga »