Noël Tshiani “En refusant d’accepter la décision du Conseil d’Etat, Albert Yuma montre qu’il est un anarchiste”

457
Albert Yuma fec

Le conseil d’administration de la fédération des entreprises du Congo(FEC) a rejeté la décision de suspension de la réélection d’Albert Yuma prise par le conseil d’État le 27 novembre 2020.

En effet le conseil d’État avait pris la décision de suspendre la réélection d’Albert Yuma à la tête de cette organisation patronale pour la sixième suite à une plainte déposée par Dieudonné Kasembo, un des candidats à ce poste.

Une décision complément balayée par le conseil d’Administration de la FEC qui, via un communiqué qui est parvenue à la rédaction, a tenu à souligner que l’assemblée générale et élective du 26 novembre 2020 s’est ténue “scrupuleusement dans les prescrits de l’article 23 de ses statuts, ainsi que les articles 11 et 12 du règlement d’ordre intérieur régissant son fonctionnement” et qu’en plus “Les juridictions civiles sont les seules compétentes pour juger des actes posés par la FEC”.

Par ailleurs, pour Noël Tshiani Muandiamvita, économiste et candidat des dernières élections, Albert Yuma est entrain de transformer la FEC en une propriété privée;

“En refusant d’accepter la décision du Conseil d’Etat, Albert Yuma montre qu’il est un anarchiste et ne respecte pas les lois et institutions de la République. Il transforme la FEC en une affaire à lui et non au service du pays et du secteur privé congolais”, à déploré Noël Tshiani.

7sur7.cd/ Actu24