Accueil Business Naturgy met en avant le poids que le gaz continuera d’avoir en...

Naturgy met en avant le poids que le gaz continuera d’avoir en 2030

72
0

naturgie a fêté son Assemblée générale des actionnaires qui a ratifié la réorganisation de son conseil d’administration après l’offre partielle du GFI avec l’entrée James Siles en tant que représentant de ce fonds australien et un nouveau siège pour son principal actionnaire Critères, qui passe de deux à trois administrateurs. À son tour, il a été approuvé un dividende complémentaire de 0,50 euro par action aux capitaux propres le 22 marsdont la rémunération totale de l’actionnaire imputée aux résultats de 2021 s’élève à 1,20 euros.

Reynés a rappelé que le cycles combinés, les centrales qui produisent de l’électricité à partir du gaz, continueront d’être mises en avant comme une sauvegarde du système en 2030, avec 10 % de l’énergie totale produite, un niveau similaire à celui actuel. Le rôle de ce carburant deviendra encore plus important avec le démarrage de la arrêt nucléaire à partir de 2027, s’est fait remarquer lors de son intervention lors de la rencontre.

Les changements dans l’entreprise interviennent avant la division de l’entreprise en deux, en principe avec les mêmes actionnaires, qui doit être ratifiée lors d’une assemblée générale extraordinaire. Cette initiative, approuvée le mois dernier par le conseil d’administration, a expliqué le président exécutif du groupe, Francisco Reynés, est due à la nécessité de répondre un cycle d’investissement sans précédent pour la transition énergétique et l’adaptation des entreprises au nouveau design exigé par le marché.

Lire aussi:   Les entreprises espagnoles comptent moins de femmes cadres aujourd'hui qu'en 2008

Ce projet appelé Gemini se traduira par une société avec une activité 100% réglementée et une autre spécialisée dans le marché libre. Reynés a déclaré que le projet offrira de plus grandes opportunités de croissance, une gestion plus agile et une approche « plus claire et plus durable » de la direction et des employés.

Le conseil reste composé de 12 membres (8 propriétaires, un exécutif et trois indépendants) puisque les incorporations ont lieu après la démission de deux administrateurs indépendants. Avec cette nouvelle configuration, qui donne à l’IFM une représentation dans l’instance dirigeante en fonction de sa participation de plus de 12%la page est tournée sur l’OPA partielle qui a duré une grande partie de l’année dernière et qui a conduit Criteria, qui lui était opposé, à porter sa participation à 27%.

Ainsi, l’actionnariat de La Caixa, consolidé comme actionnaire principal de Naturgy, passe de deux à trois administrateurs, et nomme Ramon Adell Ramon en tant que nouvel administrateur propriétaire par cooptation. Aussi, il nomme Jaime Siles Fernández-Palacios au nom d’IFM Global InfraCo, qui sera également présent à la Commission Développement Durable. Fonds CVC et GIPdétenant chacune 21 % du capital, ont chacune deux administrateurs.

Lire aussi:   Universal Robots choisit Barcelone pour l'un de ses trois nouveaux centres mondiaux de R&D

La réunion du conseil du 10 février a approuvé la réorganisation du conseil d’administration et des commissions, ainsi que la nomination d’Helena Herrero au poste de directrice coordinatrice.

L’ordre du jour de l’assemblée a également inclus l’approbation des comptes de l’exercice 2021 et la gestion du conseil d’administration et du dividende complémentaire imputé à l’exercice 2021. Reynés a mis en exergue la hausse « brutale » des prix du pétrole et la gaz depuis le dernier trimestre de l’année dernière et prononcée après l’invasion russe de l’Ukraine.

Le président de l’entreprise a rappelé l’engagement de l’entreprise à zéro émission nette en 2050 et à la parité hommes-femmes en 2030 dans son plan intégré pour l’action climatique, la durabilité et la gouvernance (ASG, pour son sigle en anglais).

Article précédentLa date limite pour demander le kit numérique est ouverte : qui peut le demander et comment ?
Article suivantKiev, sous les bombes, décrète le couvre-feu