Accueil Business L’indépendance perd du terrain parmi les préoccupations des entreprises allemandes en Catalogne

L’indépendance perd du terrain parmi les préoccupations des entreprises allemandes en Catalogne

60
0

La indépendancecomme l’un des éléments du cadre économique et politique de Catalogneperd du terrain parmi les principaux préoccupations des entreprises allemandes dans la communauté. Selon le baromètre établi par le Chambre de commerce allemande pour l’Espagneparmi les principaux risques des 12 prochains mois, le prix du matières premièresont bondi à 73% des sondés (près de 13 points de plus qu’à l’automne dernier) et les prix des énergieavec 63,5% (24 points de plus).

Dans tous les cas, l’aspect qui affecte la sécessionnisme, qui au printemps d’il y a un an était proche de 62 %, a perdu près de 10 points, à 52,7 %. Mais, en tout cas, ils sont à plus de six points par rapport au baromètre de l’automne, avec 45,9 %. Cela signifie qu’il a été dépassé par des préoccupations plus liées à la guerre d’Ukraine ou aux pénuries de matières premières, non qu’il a disparu.

Lire aussi:   Les entreprises technologiques catalanes insistent: elles manquent de programmeurs et de dialogue avec l'administration publique pour se développer

Bien que le bilan de la situation économique actuelle et de celle des 12 prochains mois se soit détérioré, Près de 40% des entreprises allemandes anticipent une croissance de leurs effectifs. Dans le même temps, les entreprises qui ne changeront pas leurs effectifs croissent pour atteindre 50 %. Le pourcentage d’entreprises ayant l’intention de réduire le nombre d’employés diminue même légèrement.

En tout cas, toujours plus de 87% des entreprises voient la situation comme « bonne » ou « satisfaisante » (en automne ils étaient 93%). La part des entreprises mal valorisées double, à 12,2 %, ce qui reste un niveau bas en comparaison, et les entreprises qui réduisent leur investissement augmentent. Ceux qui prévoient une augmentation de leurs investissements locaux sont réduits de 18 points, à 31,1%, au profit de ceux qui ne modifient pas les investissements prévus (44,6%). Et le nombre d’entreprises allemandes qui envisagent de réduire leurs investissements augmente à nouveau, jusqu’à 16,2 %.

Lire aussi:   La date limite pour demander le kit numérique est ouverte : qui peut le demander et comment ?

Les entreprises allemandes représentent 12,9% du total existant en Espagne, avec un total de 1 386. En 2019, ce groupe d’entreprises a réalisé un chiffre d’affaires de 81 821 millions, ce qui les place au deuxième rang des entreprises étrangères, juste derrière les Français et devant les États-Unis. Au total, ils emploient environ 210 000 personnes. Environ 45% des entreprises allemandes en Espagne ont leur siège en Catalogne. Elle est suivie par Madrid, avec 30 %. Sur le total, plus de 40% sont dédiés au commerce, environ 40%, à l’industrie ; et près de 20 % aux services.

L’Allemagne est le premier pays d’origine des importations espagnoles et le deuxième des exportations, derrière la France. L’année dernière, le volume des échanges bilatéraux a atteint 70,676 millions.

Article précédentPoutine veut étendre la guerre au-delà du Donbass, selon les États-Unis
Article suivantElizabeth II, absente de l’ouverture du Parlement britannique pour la première fois en près de 60 ans