Accueil High-Tech L’Espagne inflige une amende de 10 millions à Google pour avoir fourni...

L’Espagne inflige une amende de 10 millions à Google pour avoir fourni des données sans autorisation

40
0

Google Il a donné Les données de ses utilisateurs à des tiers sans autorisation légale et a entravé leur droit à l’oubli. Les deux infractions, considérées comme « très graves », ont conduit l’Agence espagnole de protection des données (AEPD) pour imposer une frais de pénalité record au géant technologique américain de 10 millions d’euros.

La sanction la plus élevée que l’agence ait prononcée à ce jour est due à la violation par Google des articles 6 et 17 du règlement sur la protection des données (RGPD), le règlement européen qui défend la confidentialité d’utilisateurs dans l’Internet. Le projet Lumen est une initiative universitaire de l’Université de Harvard qui recueille les demandes des utilisateurs qui demandent à l’entreprise de supprimer du contenu en ligne.

L’AEPD a détecté que Google oblige les utilisateurs à donner leur identification, leur adresse e-mail, les motifs de leur demande et l’adresse URL revendiquée et qu’elle transmet ces données au projet, dont la base est à États Unis, pour les gérer. Tout cela sans aucun consentement.

Lire aussi:   Anonymous intensifie sa cyberguerre contre la Russie

Dans sa résolution, annoncée ce mercredi, l’AEPD souligne que la décision de transférer ces données personnelles à des tiers « revient en pratique à contrecarrer la finalité de l’exercice du droit de suppression ». Aussi connu comme droit à l’oublicela garantit aux citoyens de pouvoir demander la suppression, le blocage ou la désindexation (qu’elle n’apparaisse pas dans le moteur de recherche Google, allez) de certaines informations pouvant porter atteinte à leur droit à l’honneur, à l’image ou à la vie privée.

C’est pourquoi l’AEPD a demandé à Google d’adapter son système et les informations qu’il fournit à ses utilisateurs à la réglementation sur la protection des données afin de rendre l’exercice de leurs droits plus compréhensible et intuitif. Cela vous oblige également à supprimer et à cesser de commercialiser toutes les données personnelles collectées.

Lire aussi:   WhatsApp vous permettra de quitter un groupe sans vous faire remarquer

« Nous avons déjà commencé à réévaluer et à repenser nos pratiques de partage de données avec Lumen à la lumière des considérations de l’AEPD », a déclaré Google.

Vodafone condamné à une amende

Par ailleurs, l’AEPD a infligé une nouvelle amende de 3,94 millions d’euros à l’entreprise Vodafone Espagne pour avoir enfreint les articles 5.1 et 5.2 du RGPD, c’est-à-dire pour ne pas assurer le niveau de sécurité et de confidentialité nécessaire aux données personnelles d’un client. L’an dernier, ce même organisme avait déjà sanctionné la compagnie de téléphone d’une amende de 8 millions pour télémarketing sans consentement.

Article précédentNaturgy démarre la construction de son premier parc solaire aux États-Unis
Article suivantRealme présente de nouveaux « smartphones » dans sa famille Narzo