Accueil L'International Le journaliste russe qui a interrompu une émission d’information travaillera gratuitement pour...

Le journaliste russe qui a interrompu une émission d’information travaillera gratuitement pour ‘Die Welt’

38
0

La la journaliste russe Marina Ovsyannikova, qui a interrompu le principal journal télévisé public avec des proclamations anti-guerre, il travaillera gratuitement pour le journal allemand « Die Welt », selon le quotidien numérique russe Meduza.

« Je travaillerai gratuitement à ‘Die Welt’ pour ne pas devenir un agent étranger », a-t-il déclaré. Ovsyánnikova assure que son devoir de journaliste est la « défense de la liberté » pour laquelle se battent les Ukrainiens face à « l’opération militaire spéciale » lancée par la Russie le 24 février. « Le poste m’a été proposé il y a quelques jours. Pour moi, c’était important du point de vue de la croissance professionnelle, car ‘Die Welt’ est un grand journal », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   La Russie, un pays condamné pour avoir ignoré les violences faites aux femmes

Le Welt Group a salué le courage du journaliste, qui travaillera à la fois depuis la Russie et l’Ukraine, pour montrer aux Russes une réalité différente de la réalité officielle.

La justice russe a reconnu la journaliste coupable d’avoir organisé ou tenu un événement public sans notification et lui a infligé une amende de 30 000 roubles (277 $).

Selon Reporters sans frontières, le Kremlin a décidé de ne pas martyriser le journaliste, c’est pourquoi la peine n’a pas été aussi sévère que d’habitude dans un pays qui a fermé tous les médias indépendants.

Article précédentQuinze jours de crise cardiaque | Article de Joan Tapia
Article suivantBorrell pointe du doigt l’embargo sur le pétrole russe mais évite de fixer des délais