Accueil L'International Le Guatemala interdit la pêche aux coquillages après une marée rouge qui...

Le Guatemala interdit la pêche aux coquillages après une marée rouge qui a fait 4 morts

44
0

Les autorités guatémaltèques ont déclaré ce vendredi une interdiction temporaire de la pêche aux coquillages le long du littoral de l’océan Pacifique en raison d’une marée rouge qui a été détecté plus tôt ce mois-ci et qui a déjà fait quatre morts dans le pays d’Amérique centrale.

Le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Alimentation (MAGA) a fait savoir ce vendredi sur ses canaux officiels qu’il a déclaré l’interdiction de pêcher les coquillages, les moules, les huîtres et les palourdes dans ledit océan, car ils sont potentiellement toxiques pour la consommation. Selon ledit portefeuille, l’interdiction est entrée en vigueur ce vendredi et le restera jusqu’à ce que le ministère de la Santé confirme que la consommation de coquillages de la côte est sans danger pour l’homme. Le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de l’Alimentation a ajouté que la pêche est interdite sur toute la côte Pacifique, qui comprend les départements (provinces) de Jutiapa, Santa Rosa, Escuintla, Suchitepéquez et San Marcos, tous situés au sud du territoire.

Lire aussi:   l'épicentre (deux ans plus tard) du coronavirus

Les autorités sanitaires guatémaltèques ont déclaré l’alerte début mai en raison de la présence de la marée rouge dans les eaux de la côte pacifique, qui à cette date avait déjà causé la mort d’une personne par consommation de coquillages. Cependant, A ce jour il y a quatre mortsdont trois enfants, selon un communiqué du ministère de la Santé, qui a alerté la population sur les risques de la consommation de crustacés.

Les premiers empoisonnements, selon le portefeuille de la santé, ont été enregistrés le 29 avril chez deux mineurs et un adulte, qui ont été soignés à l’hôpital de la municipalité méridionale de Tiquisate, dans le département d’Escuintla, avec des symptômes gastro-intestinaux pour avoir mangé des palourdes A ce jour, 34 cas avec les mêmes symptômes ont été signalés, dont quatre décès, selon la même source.

Lire aussi:   Pourquoi l'Ukraine est un foyer de conflit (et comment cela nous affecte)

Selon les autorités, il existe une prolifération massive d’algues contenant des toxines nocives pour l’homme et qui causent la contamination des mollusques dans l’océan Pacifique guatémaltèque.

Article précédentLa police du Texas admet avoir eu tort d’agir tard dans la fusillade
Article suivantLe jour J face aux nouveaux démons