Accueil Business Le courtage Jori Armengol s’agrandit avec une division pour les start-up et...

Le courtage Jori Armengol s’agrandit avec une division pour les start-up et les risques cyber

57
0

Ils savaient depuis 10 ans que la zone serait clé, ils ont commencé à proposer une politique spécifique il y a cinq ans, deux ans plus tard ils ont été intégrés dans un Réseau de courtage nord-américain spécialisés dans ce domaine et viennent maintenant de boucler la boucle en créant une division qui s’occupe exclusivement des questions liées à la cyber-sécurité et les risques auxquels ils sont confrontés entreprises technologiques Y’start-up‘. Le courtier catalan spécialisé dans les entreprises Jori&Armengolqui gère quelque 60 millions d’euros de primes d’assurance pour quelque 10 000 clients, calcule que Jori&Tech il peut représenter entre 10% et 15% de votre chiffre d’affaires en quelques années. Et, de fait, en seulement trois mois, cette nouvelle division a déjà permis l’entrée d’une trentaine de nouveaux clients.

Cette division se concentre sur l’assurance qui offre aux entreprises une service d’urgence en cas de cyberattaque, une protection juridique en cas d’incident impliquant une fuite de données privées, par exemple, et une indemnisation en cas de paralysie de l’activité de l’entreprise. En outre, ils explorent des domaines tels que la garantie de la extraction de crypto-monnaie ou des incidents pouvant découler de l’exercice de la télémédecineparmi d’autres scénarios posés par les nouvelles technologies.

Lire aussi:   L'indépendance perd du terrain parmi les préoccupations des entreprises allemandes en Catalogne

« En tant qu’entreprise familiale, nous regardons toujours à long terme, nous pensons aux chiffres d’ici 15 ou 20 ans, donc nous réfléchissons constamment à quel type d’assurance sera important dans quelques années », introduit le directeur technique de l’entreprise, Marc Jory. « C’est vrai qu’il y a 10 ans ce risque n’était pas à l’ordre du jour des entreprises, mais depuis 3 ou 4 ans l’escalade des incidents a été brutale, et nous étions déjà préparés », explique-t-il.

Plus précisément, selon cet homme d’affaires, au cours des trois dernières années, le marché a augmenté de 30 % en primes, un boom qu’ils ont également remarqué dans la dynamique des clients : bien qu’avant c’était le courtage qui leur proposait l’assurance, maintenant ce sont les entreprises qui les appellent pour se renseigner sur lui.

Lire aussi:   Quels secteurs sont les plus touchés par l'inflation ?

C’est pourquoi -et parce qu’ils détectent que les équipes informatiques de leurs clients ne sont pas spécialisées dans la cybersécurité-, ils ont décidé de créer cette équipe spécifique et de s’associer à une société spécialisée dans cyberprotection.

investir et apprendre

« Nous voulons fournir un service complet d’assurance et de gestion des risques à nos clients : c’est une étape relativement nouvelle mais que nous devons donner », déclare Jori, convaincu que cet engagement les fera grandir. Au bout du compte, dit-il, « c’est une nouvelle assurance ». « En ce moment, nous investissons, mettons des ressources, apprenons… et cela nous rapportera sûrement à long terme », conclut-il.

Pour l’instant, cette division ne compte que trois personnes qui faisaient déjà partie de l’équipe de Jori&Armengol, mais l’idée est qu’elle finira par être composée de 7 à 8 professionnels, soit le nombre de personnes qui composent les autres équipes similaires : la division assurances liées aux avantages sociaux ou celui qui s’occupe de vente sécurisée ou caution.

Article précédentTelefónica réduit ses émissions de carbone de 70 % grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables
Article suivant60 étudiants de la 4e ESO de Mataró effectuent des séjours de formation en entreprise