Accueil L'International La Russie suspend l’approvisionnement en gaz de la Pologne et de la...

La Russie suspend l’approvisionnement en gaz de la Pologne et de la Bulgarie

41
0

Russie interrompra le flux de gaz un Pologne et Bulgarie depuis ce mercredi, après le refus des deux pays d’effectuer les paiements à l’importation en roubles, comme l’ont rapporté tôt mardi la compagnie gazière polonaise PGNiG et plus tard le gouvernement bulgare. La société a annoncé que la coupure du service aura lieu après la date limite de vendredi dernier imposée par Moscou pour payer les importations d’énergie en roubles, ce que Varsovie a refusé.

PGNiG allègue que « la suspension de l’approvisionnement en gaz est une rupture de contrat. Par conséquent, la société prendra les mesures appropriées pour rétablir la livraison de gaz naturel dans les conditions convenues et se réserve le droit de faire valoir ses droits contractuels ». Selon le portail d’information polonais Onet, il y a eu une « réduction significative de l’approvisionnement en gaz » déjà dans les derniers jours du côté russe.

Lire aussi:   Un accident de la circulation fait au moins onze morts au Brésil

Fin mars, le président russe Vladimir Poutine a annoncé que les sous-traitants étrangers de la société énergétique d’État russe Gazprom « hostile à la Fédération de Russie » devraient payer le gaz importé en roubles, mais la plupart des pays de l’Union européenne (UE), dont la Pologne et l’Allemagne, Ils n’ont pas accepté ces conditions.

Réserves polonaises

Pour sa part, la ministre polonaise du Climat et de l’Environnement, Anna Moscou, Il a assuré ce mardi avant que la nouvelle ne soit connue que « la Pologne dispose des réserves de gaz nécessaires » pour « protéger la sécurité » du pays.

Lire aussi:   La Russie atteint le Jour de la Victoire sans briser la résistance en Ukraine

Moskwa a souligné dans un message publié sur ses réseaux sociaux que les unités de stockage de gaz polonaises sont à 76% de leur capacité et que la Pologne « est indépendante (énergétiquement) de la Russie depuis des années ». « Il y aura du gaz dans les foyers polonais« Il a conclu dans son message.

Le gouvernement polonais a publié mardi une liste avec les noms de 50 entreprises et particuliers russes ayant des intérêts commerciaux en Pologne qui feront l’objet de sanctions.

Les entreprises concernées, parmi lesquelles la filiale polonaise de Gazprom, verront leurs fonds et ressources économiques gelés et leurs droits aux actions et dividendes seront annulés.

Article précédentMusk et Twitter, une opération à impact politique aux États-Unis
Article suivantRetraites, enseignants, guerre en Ukraine… Les « patates chaudes » du nouveau mandat de Macron