Accueil L'International La Russie, le pays qui subit le plus de vols de données

La Russie, le pays qui subit le plus de vols de données

50
0

L’invasion de Ukraine a des conséquences directes sur la vie privée des Russes. Russie est le pays qui a le plus Le vol de données a souffert jusqu’à présent cette année avec plus de 3,5 millions d’utilisateurs touchés. C’est ce qu’indique un rapport de la firme de cybersécurité Surfshark publié ce mercredi.

Le document note que les Russes représentent un cinquième de toutes les victimes de violations de données dans le monde. Le nombre de comptes russes considérés comme des tiers accédant et divulguant des informations aussi sensibles que les cartes de crédit, les numéros de téléphone et divers mots de passe a grimpé à 11 %.

Bien que corrélation n’implique pas causalité, tout indique que ces chiffres sont dus à la guerre menée par Moscou contre son pays voisin. Le 25 février, un jour après le kremlin activer l’attaque, le groupe décentralisé de ‘hackers’ anonyme a déclaré la « cyberguerre » contre la Russie. Cela a été suivi d’une vague de cyberattaques lancées à partir d’ordinateurs du monde entier contre les infrastructures de l’État russe et les citoyens de ce pays. Une stratégie qui s’est accélérée depuis. Et c’est qu’en mars, 136% de comptes de plus ont été violés qu’en février.

Lire aussi:   Quel rôle la Tchétchénie joue-t-elle dans la guerre en Ukraine ?

Ce mercredi, Anonymous a affirmé avoir dérobé jusqu’à 495 000 e-mails secrets à la société Technotec, qui fournit des services aux énergéticiens russes comme Rosneft ou Gazprom.

Montée des cyberattaques contre la Pologne

Au contraire, le rapport Surfshark souligne que la fuite de données privées dans Ukraine il a été réduit de 67 % au cours des premiers mois de 2022. Ainsi, le pays sous siège militaire russe est passé du huitième pays le plus vulnérable au monde à la fin de l’année dernière à la position numéro 15.

Il attire particulièrement l’attention Polognequi en est venu à occuper la troisième place de la liste avec 961 000 utilisateurs touchés par le vol de données personnelles, soit une augmentation de 514 % par rapport au premier trimestre 2021. L’entreprise de cybersécurité souligne que cela est dû à la vague d’attaques.Hameçonnage‘, qui se font passer pour des acteurs tiers légitimes – tels que des banques ou d’autres entreprises – pour inciter la victime à installer des virus sur ses systèmes. Ces données volées peuvent ensuite être utilisées pour le chantage.

Lire aussi:   Les États-Unis affirment que Poutine a déployé 7 000 soldats supplémentaires à la frontière ukrainienne

Le deuxième pays le plus durement touché est les États-Unis, avec 2,49 millions d’utilisateurs touchés, bien que son impact ait été réduit de 47 %. Espagne, pour sa part, occupe la position numéro 16 : de janvier à mars, les données d’un peu plus de 187 000 internautes ont été violées, des chiffres qui représentent une baisse de 70 %. Il est ainsi vérifié que le pays ne subit pas, pour le moment, la menace de cyberattaques russes qu’il avait anticipée.

Article précédentLa guerre en Ukraine a endommagé au moins 90 sites culturels, selon l’UNESCO
Article suivantL’Ukraine dénonce les violations des filles et des adolescents dans les zones occupées