Accueil L'International La Russie annonce son retrait de l’Organisation mondiale du tourisme

La Russie annonce son retrait de l’Organisation mondiale du tourisme

42
0

La Russie a annoncé qu’elle se retirait du Organisation mondiale du tourisme (OMT), bien que cette décision ne paralyse pas la procédure de suspension en tant que député qui débat ce mercredi à Madrid de l’institution en Assemblée Extraordinaire.

Des sources présentes à l’Assemblée ont confirmé à l’Efe ce mercredi l’annonce de Moscou, bien que la réunion extraordinaire continue de décider si la Russie est finalement suspendue en tant que membre en raison de son invasion de l’Ukraine.

Le départ de la Russie serait effectif un an après la réception par le ministère espagnol des Affaires étrangères de la lettre pertinente communiquant la décision, mais la suspension, si elle est finalement approuvée, Il a un effet immédiat.

Lire aussi:   Un soldat ukrainien arrêté après avoir tué quatre collègues et un civil dans une usine

Pour que la suspension du pays présidé par Vladimir Poutine soit effective le soutien des deux tiers des 160 pays membres sera nécessaire qui composent l’organisation, suite à la recommandation du conseil exécutif, composé de 35 pays et approuvé avec 72% des voix pour.

Ceci est précisé dans les statuts de l’OMT, si l’assemblée constate que l’un de ses membres persiste à poursuivre une politique contraire à l’objectif fondamental de l’organisation.

La décision de tenir une assemblée extraordinaire, la première de son histoire, a été prise lors du Conseil exécutif de l’OMT qui s’est tenu dans la capitale espagnole le 8 mars.

Lire aussi:   Une émeute dans une prison brésilienne fait cinq morts

Le conseil s’est réuni à la demande de pays membres tels que la Colombie, la Slovénie, le Guatemala, la Lituanie, la Pologne et l’Ukraine, au milieu de l’inquiétude et de la condamnation mondiales suscité par les actions unilatérales entreprises par la Russie.

Article précédentMairie de Mariúpol : « Il y a une situation catastrophique pour les civils »
Article suivantLes juristes ne s’entendent pas sur le nouveau « permis de confisquer » les oligarques russes en Espagne