Accueil L'International La Grèce accuse la Turquie d’être « un État pirate qui viole le...

La Grèce accuse la Turquie d’être « un État pirate qui viole le droit international »

76
0

Athènes accusé lundi ankara d’essayer d’envoyer dans les îles grecques du mer Égée à environ 1 130 immigrés dans les trois derniers jours. La ministre grec Marine Marchande et Politique InsulaireYannis Plakiotakis, a déclaré dans une interview avec Royal FM que les bateaux ont été détectés à temps et renvoyé par autorités portuaires grecques et a souligné que « les bateaux de contrebande étaient situés dans 24 incidents distincts« . En mai, les autorités grecques ont affirmé avoir empêché en une journée 600 migrants traversé la mer Egée en Grèce depuis la Turquie.

Selon une source de Ministère des Migrationsle nombre d’immigrants de Turquie au cours des quatre premiers mois de l’année, c’était presque un 30 % supérieurs à la même période de l’année précédente. « Turquie se comporte toujours comme un État pirate qui viole la droit international et met en danger la vie des malheureux », a-t-il déclaré lundi Yannis Plakkiotakisaccusant à nouveau ankara favoriser la réseaux de contrebande.

Lire aussi:   Le consul de Russie aux Baléares : "Poutine m'a déçu, il est arrivé à une situation désastreuse"

Relation tendue

Athènes et Ankara Ils sont voisins et alliés dans OTANmais leur relation a toujours été conflictuel. La tension est montée ces dernières années, en raison de la problème d’immigration et aux tentatives turques d’exploration gazière en Méditerranée orientale.

Il y a deux ans, en mars 2020, Ankara a ouvert ses portes à l’Europe et tenté de faire passer des milliers de migrants à travers la frontière terrestre gréco-turc, qui a été rejetée par Athènes avec l’aide du agence européenne contrôle des frontières, Frontex.

En ce qui concerne la revendications territoriales, le mois dernier, Athènes « a demandé solennellement Turquie arrête de te remettre en question la souveraineté sur les îles de la mer Égée » dans une lettre adressée au secrétaire général de la ONU. président turc, Recep Tayyip Erdoğana récemment annoncé que cesserait de participer lors de réunions bilatérales avec le dirigeants grecs qui se tenait régulièrement depuis une accord 2010 entre les deux pays.

Lire aussi:   Manuel Valls échoue aux législatives en France

La autorités turques ont également accusé Grèce de placer des troupes sur les îles de la mer Égée qui séparent les deux pays, en violation de la traités de paix signé après le première et seconde guerre mondiale.

Article précédentComment les enfants de la guerre d’Ukraine peuvent-ils être accueillis en Espagne ?
Article suivantL’OTAN portera l’effectif de la force de réaction rapide à 300 000