Accueil L'International La gauche de France avance vers son unité comme contrepoids à Macron

La gauche de France avance vers son unité comme contrepoids à Macron

30
0

La gauche française a avancé ce mercredi vers l’union réclamée par le leader de La Francia Insumisa (LFI), Jean-Luc Mélenchon, qui lui permet d’obtenir la majorité aux élections législatives et de stopper la politique du président nouvellement élu, Emmanuel Macron. Une délégation du Parti socialiste (PS) a tenu une réunion au siège de LFI à l’issue de laquelle elle a confirmé qu' »il n’y a pas d’obstacles insurmontables », selon le négociateur socialiste Pierre Jouvet.

La rencontre a été qualifiée d' »historique » par LFI puisque les socialistes avaient jusqu’ici rejeté tout contact avec le parti de Mélenchon, qui a quitté le PS il y a 14 ans pour lancer une mouvement de gauche. Mais le rapport de force s’est inversé. Mélenchon termine troisième du premier tour de l’élection présidentielle avec près de 22 % des voix et devient le grand référent de la gauche françaisetandis que le candidat socialiste, le maire de Paris, Anne Hidalgo, il a chuté à 1,75 %.

Lire aussi:   Josep Borrell : "Une zone d'exclusion aérienne conduirait le conflit à une troisième guerre mondiale"

Les délégations des deux parties ont convenu de poursuivre les négociations et ont fixé la date limite du week-end prochain pour conclure une alliance. Une position que tout le monde n’apprécie pas au sein du Parti socialiste, où il y a des voix qui alertent sur le danger d’une dissolution au sein de LFI tandis que d’autres jugent nécessaire de sauver le mobilier et d’éviter la faillite.

Campagne en banlieue

conserver le contrôle de l’Assemblée nationale c’est crucial pour Macron, qui cherche le soutien des électeurs de gauche. Pour cette raison, lors de son premier déplacement après sa réélection, Macron s’est rendu dans la « banlieue » parisienne, où il a été victime de lancer plusieurs tomates cela ne l’a pas impacté, lors d’une visite d’un marché dans une ville de la région parisienne, rapporte l’Efe.

Lire aussi:   Une explosion de gaz dans une mine fait au moins 14 disparus en Colombie

En passant devant les étals d’un marché de Cergy Pontoise, plusieurs tomates cerises (qui ont la taille d’une cerise) ont volé près de lui, tandis que son service de sécurité s’est empressé de l’enlever et d’ouvrir un parapluie. Macron n’a pas parlé de l’incident dans des remarques ultérieures aux médias, dans lesquelles des membres de son service de sécurité pouvaient être vus un peu nerveux, parmi la foule qui voulait soulever des plaintes ou des questions, ou simplement dire bonjour au président.

Dans ses propos, Macron a de nouveau montré un ton très modéré avant les élections de juin à l’Assemblée nationale, affirmant qu’il allait « essayer de réconcilier les Français ». Il a également promis de nommer un Premier ministre « impliqué dans les questions sociales, environnementales et productives », dans un autre des clins d’œil à la gauche qu’il a lancés ces dernières semaines.

Article précédentCellnex a perdu 93 millions au premier trimestre
Article suivantLa Russie dénonce des explosions dans des villes proches de la frontière ukrainienne