Accueil Business Intel investira 200 millions d’euros dans un nouveau centre de conception de...

Intel investira 200 millions d’euros dans un nouveau centre de conception de micropuces à Barcelone

47
0

L’un des grands projets financés par le PERTE pour l’industrie des semi-conducteurs a déjà un nom. Intel a officialisé hier l’ouverture d’un laboratoire de conception de micropuces dans le Centre de supercalcul de Barcelone (BSC), un projet qui représentera un investissement de 400 millions d’euros étalé sur dix ans et qui sera partagé à parts égales avec le Gouvernement. Ainsi, l’entreprise technologique américaine et l’État investiront chacun 200 millions, dans le but d’influencer l’objectif de l’entreprise : « Créer un écosystème d’innovation européen robuste pour l’avenir de l’informatique », a déclaré le PDG d’Intel, Pat Gelsinger.

Entre 250 et 300 personnes travailleront dans le laboratoire pour concevoir des puces pour toutes sortes d’industries. L’idée, telle que l’entreprise elle-même l’a avancé en mars lorsqu’elle s’est exprimée pour la première fois sur ce projet, est de renforcer son engagement envers informatique zetascaleune technologie beaucoup plus puissante que l’actuelle.

« Au cours de la dernière décennie, le Barcelona Supercomputing Center et Intel ont collaboré à la architecture exascale : se développent maintenant architecture zetascale pour la prochaine décennie », a déclaré la société dans un communiqué. Là, il a également expliqué que son plan était d’investir 80 000 millions d’euros dans le Union européenne au cours des dix prochaines années pour couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie des semi-conducteurs. De la recherche et développement à la fabrication.

Lire aussi:   "Le changement climatique doit être notre centre d'action"

Cependant, comme l’explique le directeur du BSC à l’Agencia Efe, Matthieu Valerole projet spécifique d’ouverture de ce centre à Barcelone a été finalisé hier lors d’une réunion à Davos (Suisse) entre Gelsinger et le Président du Gouvernement, Pedro Sánchez.

Ce dernier a également remercié l’entreprise technologique via Twitter d’avoir choisi l’Espagne pour « le laboratoire pionnier de Processeurs RISC-V” à Barcelone, également le même jour que le Projet Stratégique de Relance et de Transformation Economique (PERTE) spécifiques à cette industrie. Avec ce paquet d’environ 12 milliards d’euros au total, a conclu Sánchez, « nous aspirons à créer un écosystème solide pour l’avenir de l’informatique en Europe et à attirer de gros investissements dans les semi-conducteurs ».

Lire aussi:   Puig se remet de l'impact du covid et gagne 234 millions d'euros en 2021

travail de haut niveau

Intel semble être le premier. « Nous nous sommes associés à la meilleure entreprise de conception de puces au monde pour créer des emplois de haut niveau en Espagne, qui dépenseront leur argent ici et paieront leurs impôts ici aussi », résume Valero. Et tout est un thème pionnier dans le monde entier : c’est une aventure qui vaut la peine d’être vécue ».

Le directeur assure, en ce sens, que cet accord démontre que le fonds européens ils contribuent à attirer les investissements privés, et que ce laboratoire se traduira par une partie de ces investissements dédiés à une ou deux usines pour le secteur du supercalcul et des semi-conducteurs. Et, de fait, c’est justement l’un des principaux objectifs du PERTE approuvé hier par le Conseil des ministres.

Article précédentGoogle lance son cloud pour l’Europe du Sud à Madrid
Article suivantLe SIL attend 15 000 visiteurs cette année