Accueil L'International De fortes pluies au Brésil font au moins 84 morts et des...

De fortes pluies au Brésil font au moins 84 morts et des dizaines de disparus

25
0

La fortes pluies dans l’état de Pernambuco, au nord-est de Brésilsont déjà partis 84 morts et des dizaines de personnes suivent encore disparu. C’est la plus grande catastrophe des 50 dernières années en Récifela capitale régionale, selon des sources officielles.

Le gouverneur de l’état de Pernambuco, Paul Camara, a déclaré que 79 des 84 victimes sont décédées entre vendredi soir et dimanche, lorsque de fortes pluies ont été enregistrées dans l’État, principalement dans la région métropolitaine de Recife. Camara a précisé que le nombre exact de disparus est encore inconnu, bien que selon le dernier bulletin du gouvernement de Pernambuco, il y ait eu 56 personnes portées disparues.

Sur le total des décès de glissements de terrain et inondations, la majorité ont été enregistrées dans la région métropolitaine de Recife, la plus touchée par la tempête qui frappe le nord-est du Brésil depuis le début de cette semaine. L’épisode le plus tragique a eu lieu dans le quartier de Jardim Monte Verde, à la frontière entre Recife et Jaboatao dos Guararapes, où 20 personnes sont mortes lorsqu’un glissement de terrain pris de l’avance des dizaines de maisons construit sur de petites collines.

La situation ce dimanche était désolation. Réginald Ramos survécu à la tragédie, mais perdu 11 prochesparmi eux à sa fille 31 ans, récemment formé à l’ingénierie et qui avait commencé à travailler il y a 15 jours. « Ma femme et moi étions dans la cuisine et nous avons réussi à être secourus, car seule la partie inférieure de notre corps a été enterrée. Ma fille était dans la pièce et a été complètement enterré« , Reginaldo, toujours sous le » choc « , a déclaré à Efe.  » J’ai tout perdu, mais surtout ma fille, qui est toujours enterrée. J’ai parlé au lieutenant des pompiers et je lui ai montré où c’était, mais l’accès est difficile », a déclaré Reginaldo, qui vivait dans la région depuis trois décennies.

Lire aussi:   La police américaine tue un garçon de 13 ans qui aurait percuté une voiture de patrouille

Risque de nouvelles tragédies

Les pompiers, l’armée et les voisins, principalement des jeunes, ont continué avec le recherches tandis que la pluie a de nouveau puni la région après une petite trêve et au moins une personne a été retrouvée morte à Jardim Monte Verde. Tandis que certains voisins cherchaient des corps dans la boue, d’autres, en larmes, enlevaient de chez eux le peu qui restait d’une tempête jamais vue auparavant.

Le président de l’Association de quartier de Jardim Monte Verde, Elvio Miranda, averti du risque de nouvelles « tragédies » imminentes dans la région si les autorités régionales n’expulsent pas définitivement les familles qui vivent dans cet humble quartier. « Il faut que retirer les familles des zones à risque et leur trouver de nouveaux foyers car sinon de nombreuses tragédies vont se produire à Recife. Il y a un risque imminent et la probabilité que d’autres tragédies se produisent est grande », a déclaré Miranda, 58 ans, dans des déclarations à Efe.

Monsieur le Maire de Recife, champs de joao, a décrit la situation comme « extrêmement difficile » et a souligné que le phénomène météorologique « est complètement atypique » à cette période de l’année. « Malheureusement, c’est la plus grande catastrophe des 50 dernières années enregistrée dans la région métropolitaine de Recife », a souligné Campos.

Lire aussi:   La Russie teste un missile hypersonique "invincible" Zircon

En plus des morts et des disparus, les pluies ont laissé plus 4 000 personnes expulséesdont beaucoup ont perdu leur logement, selon le ministre du Développement régional, Daniel Ferrera, lors d’une conférence de presse à Recife. Ferreira s’y est rendu avec une délégation composée du ministre de la Santé, Marcelo Quiroga; Tourisme, Carlos Britoet Citoyenneté, Ronaldo Bentoqui a survolé la région touchée par la tempête ce dimanche.

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, se rendra à Recife ce lundi pour « en savoir plus sur la tragédie », qui survient deux mois et demi après que des pluies ont tué plus de 230 personnes à Petrópolis, dans les montagnes de Rio de Janeiro. Le président a déclaré sur ses réseaux sociaux que le gouvernement a mis à disposition « tous ses moyens pour apporter une aide aux personnes touchées, y compris les forces armées ».

Article précédentLe mari de Nancy Pelosi arrêté et accusé de conduite avec facultés affaiblies en Californie
Article suivantGuerre Russie – Ukraine aujourd’hui : Dernière minute, en direct