Accueil Business Cellnex confirme étudier le rachat des tours Deutsche Telekom en Allemagne et...

Cellnex confirme étudier le rachat des tours Deutsche Telekom en Allemagne et en Autriche

54
0

Cellnex a officialisé son intérêt pour une prise de participation dans la société qui exploite les infrastructures de télécommunications de Deutsche Telecom dans Allemagne Oui L’Autriche. Cela a été confirmé par la société elle-même dans un fait pertinent envoyé ce lundi au Commission Nationale de la Bourse (CNMV), où l’entreprise a expliqué que le procédé est en phase d’étude et que, par conséquent, les modalités d’une éventuelle opération sont en attente de détermination.

La société avait déjà avancé lors de la conférence sur les résultats du premier trimestre que cette acquisition pourrait être structurée via un véhicule d’investissement auquel participe un autre partenaire d’investissement. Et, en effet, comme le publie Bloomberg, Cellnex serait en négociation avec le fonds d’investissement brookfield faire une offre conjointe.

Lire aussi:   Desigual revient pour avoir des avantages

Si l’opération réussit, l’entreprise espagnole entrerait sur le dernier grand marché d’Europe où elle n’est pas présente. En outre, il exploite déjà des tours avec Deutsche Telekom en Suisse Oui Pays Bas.

éléments en faveur

C’est précisément l’absence d’empreinte dans le pays qui facilite l’approbation de l’offre face à d’éventuels concurrents industriels tels que Tour d’observation (qui regroupe les sites Vodafone) ou Tour américaine, qui a acheté les tours de Telefónica en Allemagne. De même, la société dispose de 9 000 millions d’euros pour entreprendre des opérations qui, avec le soutien financier de Brookfield, éviteraient d’avoir recours à des augmentations de capital.

Lire aussi:   Bolloré, la dynastie de l'édition et de la logistique assoiffée d'Espagne

De son côté, selon les informations de Brookfield, la firme américaine ne serait pas fermée à poursuivre seule l’opération et à prendre une participation minoritaire.

Si l’offre conjointe est confirmée, ce serait la deuxième opération majeure que Brookfield négocie en Espagne après avoir testé la possibilité de faire une Offre Publique d’Acquisition (OPA) avec ECS et le fonds souverain de singapour gip pour Atlantique. Cette opération n’a finalement pas abouti car l’OPA a finalement été annoncée par Benetton, les principaux actionnaires de la société d’autoroute italienne, et BlackRock.

Article précédentUn épaulard piégé dans la Seine retrouvé mort
Article suivantValence étudie la mise en place d’un péage urbain contre la pollution