Accueil L'International Ce sera l’ordre du jour du sommet de l’OTAN à Madrid

Ce sera l’ordre du jour du sommet de l’OTAN à Madrid

13
0

Entre mardi et jeudi, Madrid accueillera la plus grande concentration de dirigeants mondiaux depuis le début de l’invasion de l’Ukraine : les 30 pays de l’OTAN (États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Turquie…), quatre de l’Inde, du Pacifique ( Australie, Japon, Corée du Sud, Nouvelle-Zélande), les Européens non alignés (Irlande, Autriche, Chypre, Malte et toujours la Finlande et la Suède), la Commission et le Conseil européen, ainsi que des pays invités comme la Géorgie, la Bosnie-Herzégovine et d’autres comme la Mauritanie ou la Jordanie.

Le sommet de l’OTAN se tiendra dans un Parc des expositions IFEMA totalement fermé qui, ces jours-ci, deviendra quelque chose de similaire au territoire de l’Alliance, puisque c’est l’Alliance qui est responsable de ce qui s’y passe. L’ordre du jour, secret depuis des mois, a déjà été dévoilé.

L’épine dorsale sera les trois réunions du Conseil de l’Atlantique présidées par le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, avec la Chefs d’État et de gouvernement des 30 pays alliés.

Ils doivent discerner sur les enjeux capitaux pour la sécurité et la défense des partenaires. le plus urgent, quelle réponse donner à la Russie après quatre mois d’invasion de l’Ukraine ; celle qui demandera plus de diplomatie et de pression, amenant la Turquie à lever le veto à l’entrée de la Finlande et de la Suède (si Ankara ne débloque pas sa première adhésion lors des réunions de ces jours précédents). Chaque participant tentera de faire en sorte que l’issue du sommet lui soit favorable. L’Espagne considérera cela comme un triomphe si les défis qui viennent du sud de la Méditerranée sont reflétés de manière cohérente.

Il y aura trois réunions formelles de haut niveau; bien d’autres en marge du sommet, les soi-disant piscine à côtée, brèves réunions de nature informelle ; et, dans le cas de l’Espagne, plusieurs accords bilatéraux. Voici l’ordre du jour détaillé prévu, selon des sources de l’OTAN et du gouvernement espagnol :

MARDI 28 – PRELIMINAIRES AU SOMMET ET RENCONTRES BILATERALES

La veille du début officiel du sommet, déjà avec les dirigeants mondiaux à Madrid, sera celle des rencontres bilatérales du président du gouvernement, Pedro Sánchez avec les dirigeants mondiaux ; celle du dîner de gala au Palais Royal avec le roi Felipe VI ; et celle de l’inauguration de la grande rencontre des Groupes de réflexion proche de l’OTAN.

À la première heure: Pedro Sánchez reçoit le Premier ministre australien, Anthony Albanese, à La Moncloa. Il s’agit de la première visite officielle d’un Premier ministre australien dans notre pays, selon des sources de la Moncloa.

10h30 : Rencontre bilatérale entre Sánchez et la Première ministre de la Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern.

Midi: Sánchez et le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, visitent les installations du sommet à l’IFEMA et se présentent brièvement devant les médias. Ensuite, les deux auront un déjeuner de travail pour clôturer les marges du sommet du lendemain.

Début d’après-midi: Réception de Joe Biden au Palacio de la Moncloa, lors de la première rencontre bilatérale avec le président américain.

Après midi: Rencontre bilatérale, également à Moncloa, entre Sánchez et le Premier ministre islandais, Katrín Jakobsdóttir.

20h30 : Dîner de gala au Palais Royal avec les représentants des 44 délégations présentes pour le sommet. Présidé par le roi Felipe VI.

Lire aussi:   Comment se passe la guerre en Ukraine ? Carte de l'avance de l'armée russe

Heure à confirmer : dîner au Palais de Santa Cruz pour les ministres des Affaires étrangères et de la Défense. Selon le chef de la diplomatie espagnole, José Manuel Albares, il s’attachera à relever les défis posés à l’Otan par le « flanc sud » : l’immigration comme arme politique, le chantage énergétique, le djihadisme ou encore la présence de la Russie au Sahel. La Mauritanie et la Jordanie seront invitées.

15:20 Forum public de l’OTAN. Une rencontre de « diplomatie publique » parallèle au sommet : les penseurs de Groupes de réflexion discuteront de la situation actuelle des risques géopolitiques et de l’avenir de l’organisation. Le président du gouvernement, Pedro Sánchez, assistera de manière prévisible à la séance du mercredi 29, à 9h20 du matin, pour la séance au cours de laquelle l’OTAN sera discutée en ce moment de compétition stratégique, selon des sources gouvernementales. Il s’agira de discussions, panels et débats « de type Davos » organisés par l’Elcano Royal Institute en collaboration avec d’autres groupes de réflexion tels que le German Marshall Fund, la Munich Security Conference et l’Atlantic Council.

MERCREDI 29 – PREMIER JOUR DU SOMMET DE L’OTAN

Les arrivées des dirigeants mondiaux sur le site du sommet sont prévues à 8h15 du matin. Certains feront de brèves déclarations à la presse. Peu avant 10 heures du matin, il y aura la cérémonie de bienvenue et la photo de famille, à 10h25.

10 h 30 Première réunion du Conseil des chefs d’État et de gouvernement de l’Atlantique Nord

Cette première des sessions au sommet sera consacrée à l’Ukraine. Le président ukrainien Volodímir Zelenski y participera, de manière prévisible par vidéoconférence. La délégation ukrainienne sera formée, au moins, par la représentation du pays auprès de l’OTAN et il est prévu que par le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytró Kuleba, selon des sources gouvernementales.

Lors de cette rencontre, moment fort du sommet, ils commenceront à discuter des marges du Concept Stratégique de Madrid, dont il y a déjà eu au moins huit brouillons en circulation, selon des sources bien informées. Un document d’une quinzaine de pages qui, à l’issue du sommet, sera rendu public. La session se terminera vers 13h30 et laissera place à des déjeuners et des rencontres bilatérales.

13:45 Première conférence de presse du secrétaire général Jens Stoltenberg. Les premières notions de ce qui se passe à l’intérieur de la salle des négociations, au-delà des fuites à prévoir dans chaque délégation, seront données par le secrétaire général après la première réunion. Comme on pouvait s’y attendre, il y aura également des conférences de presse pour chacune des délégations des pays qui le souhaitent.

15 h 00 Deuxième réunion du Conseil des chefs d’État et de gouvernement de l’Atlantique Nord

Dans cette session, il y aura la Finlande ou la Suède qui, si rien n’y fait, ne pourront pas accéder au sommet en tant qu' »invités » (un statut juridique avancé juste avant l’adhésion) mais uniquement en tant que partenaires. La Géorgie ou la Bosnie-Herzégovine participeront également, ainsi que les pays invités du Pacifique : Australie, Nouvelle-Zélande, Japon et Corée du Sud.

17:45 Deuxième conférence de presse de Jens Stoltenberg. Comme on pouvait s’y attendre, il y aura également des conférences de presse pour chacune des délégations des pays qui le souhaitent.

Lire aussi:   Poutine étudie la réponse de la Russie aux sanctions occidentales

18h30 Dîner informel des ministres des affaires étrangèresd’une part, et la Défense, d’autre part

19:00 Rencontre et dîner euro-atlantique au musée du Prado

C’est une première dans le monde des sommets de l’OTAN, et il a été un engagement personnel de Pedro Sánchez: rassemblent au musée du Prado (qui fermera deux jours avant pour la préparation de la sécurisation de l’enceinte) l’essentiel des dirigeants du « monde libre » : Joe Biden, Emmanuel Macron, Olaf Sholz, Mario Draghi, Boris Johnson, Ursula von der Leyen, Charle Michelle… et ainsi de suite jusqu’à 44 représentants. C’est-à-dire tous les pays de l’Alliance ; les six Européens qui n’appartiennent pas à l’OTAN ; les quatre invités de la zone Europacific et les responsables de l’UE. Le dîner principal est présidé par Pedro Sánchez et aura lieu dans le cloître du musée. Celui des époux ou compagnons, dans la chambre des muses.

JEUDI 30 – DERNIÈRE RÉUNION ET CONCLUSIONS

Jeudi, le schéma sera répété. A 8h30, les dirigeants arriveront et il est prévu qu’ils feront quelques brèves déclarations avant d’entrer dans la réunion. Ce jour est prévu la signature de l’accord de lancement d’un fonds d’innovationselon des sources gouvernementales: « C’est l’un des résultats attendus de ce sommet, auquel l’Espagne se joint. Un mécanisme pour promouvoir l’innovation technologique et les start-ups pour rendre la défense européenne plus compétitive sur le plan technologique. »

10h00 Troisième réunion du Conseil atlantique des chefs d’État et de gouvernement

Il s’agit de la session consacrée au voisinage sud, l’un des efforts de l’Espagne en tant que pays hôte du sommet, selon des sources gouvernementales. De là il devrait en sortir nickel et à l’expression dans le Concept Stratégique des risques venus d’Afrique.

12:15 Troisième et dernière conférence de presse pour Jens Stoltenberg. Comme on pouvait s’y attendre, il y aura également une conférence de presse de Pedro Sánchez au cours de laquelle le président fera le point.

Letizia dirige le programme d’accompagnement du sommet de l’OTAN

En plus des actes du sommet de l’OTAN et des rencontres bilatérales du président Pedro Sánchez, il existe un agenda visant à promouvoir l’Espagne en tant que pays qui aura le la participation de la reine Letizia ; un programme d’accompagnement « pour transférer au monde le projet de pays que porte ce gouvernement, un pays ouvert, moderne et durable », selon des sources gouvernementales. Il commence le 29 avec une visite aux fontaines de la Granja de San Ildefonso. Les installations du Palais Royal de La Granja seront visitées, puis la Verrerie Royale, avec une exposition de verre soufflé. De retour à Madrid, il y aura une photo de famille des compagnons devant la Guernica de Picasso, et un repas au restaurant au rez-de-chaussée du Musée Reina Sofía offert par Paradores. Le lendemain, deuxième session à partir de 10h au Palais Royal : d’abord une dégustation d’huile et une causerie sur le régime méditerranéen et l’alimentation saine, pour ensuite visiter les installations techniques du Théâtre Royal et assister à la répétition de l’opéra qui se prépare, Nabuco.

Article précédentQuand est le sommet de l’OTAN ?
Article suivantLe président équatorien, Guillermo Lasso, sur la corde raide avant sa possible destitution