Accueil L'International Bruxelles est « profondément préoccupée » par le drame de la clôture de Melilla

Bruxelles est « profondément préoccupée » par le drame de la clôture de Melilla

92
0

La Commissaire européenne à l’intérieur, Ylva Johanssona déclaré ce dimanche « profondément concerné« pour le drame qui s’est produit vendredi dernier dans tentative de traversée de centaines d’émigrants vers la ville espagnole de Melillaà la suite de quoi au moins 23 personnes ont perdu la vie.

« Les événements au poste frontière de Melilla sont profondément inquiétants. Premièrement, en termes de pertes de vies humaines. Deuxièmement, le franchissement forcé et violent d’une frontière internationale ne peut jamais être toléré », a-t-il ajouté. a déclaré la commissaire via son compte Twitter.

« Cette tragédie souligne pourquoi nous avons besoin de voies sûres, réalistes et à long terme qui réduisent les voyages désespérés et condamnés », a déclaré Johansson.

La Président du Conseil européen, Charles Michela également évoqué l’incident d’aujourd’hui, interrogé lors d’une conférence de presse dans le cadre de la Sommet du G7 à Elmau (Allemagne).

Lire aussi:   L'Ukraine approuve un projet de loi visant à légaliser la possession d'armes à domicile

Michel a transmis ses condoléances aux victimes et aux familles des défunts et a soutenu l’Espagne dans sa gestion de l’immigration. « Nous soutenons pleinement les efforts de l’Espagne et d’autres pays en première ligne pour protéger les frontières de l’Union européenne », a déclaré Michel.

« Nous savons que la migration est un défi difficile pour tout le monde. J’exprime mon soutien aux autorités espagnoles. Je comprends très bien que dans le domaine de la migration, nous soyons parfois confrontés à des situations extraordinaires », a-t-il indiqué.

Le drame qui s’est produit continue d’ajouter des morts, qui sont déjà 23selon le chiffre officiel, bien que les associations portent le chiffre à 37 au milieu des critiques de l’action de la police marocaine et de la demande d’enquête.

Lire aussi:   Élections en Colombie : polémique sur l'absence d'audit du décompte des voix

Ceux qui sont morts dans la tentative d’entrée dans l’enclave espagnole d’Afrique du Nord par quelque 2 000 Subsahariens, les plus nombreux et les plus violents dont se souviennent les habitants de la ville frontalière marocaine de Nador, arrivent en filet de chiffres discordants.

Article précédentDéfilé Loewe à la Fashion Week Homme de Paris
Article suivantLes échos colonialistes du plan britannique d’expulsion des réfugiés vers le Rwanda