Accueil L'International Bolsonaro coupe 2 600 millions dans l’éducation et la santé pour augmenter...

Bolsonaro coupe 2 600 millions dans l’éducation et la santé pour augmenter le salaire de la police

29
0

Moins d’éducation, de science et de santé et plus de police. Le gouvernement de Brésil envisage de couper plus de 2,6 milliards d’euros (l’équivalent de 13 500 millions de reals brésiliens) des budgets de l’éducation, de la science, de la technologie et de la santé et réaffecter ces ressources pour augmenter les salaires des Police fédérale. Le président brésilien, Jair Bolsonaro, entend ainsi remplir une promesse qu’il a faite lors de la campagne pour les élections précédentes, comme l’a avancé le journal ‘O Globo’. Et de le faire à cinq mois des prochaines élections présidentielles, au cours desquelles le leader d’extrême droite affrontera le leader de gauche et ancien président brésilien. Lula da Silva.

Le leader d’extrême droite a dépassé les attentes concernant la coupe prévue, puisqu’elle n’allait initialement pas dépasser 1 600 millions d’euros. Eh bien, l’approche initiale était de n’augmenter qu’une partie des salaires au sein de la police pour égaliser les différentes catégories professionnelles. Cependant, Bolsonaro a décidé d’augmenter en bloc un 5% salaire de tous les policiers.

Lire aussi:   L'OMS confirme une variante du Covid-19 qui combine omicron et delta

« Il y a des critiques et des menaces de grève dans d’autres secteurs, aussi variés que possible. Quelle est la tendance ? C’est 5% pour tous », a expliqué Bolsonaro dans des déclarations recueillies par ‘Folha De S.Paulo’. L’annonce des augmentations de salaire intervient quelques jours seulement après que le chef de l’exécutif a qualifié de « braves guerriers » les agents qui ont participé au massacre de la police à Rio de Janeiro, qui a pris 25 morts et 6 blessés.

Pour soutenir cette augmentation du salaire de la police fédérale, certains domaines -comme l’éducation, la santé et la défense- ont dû réduire le budget de l’État, comme le détaillent les techniciens de l’équipe économique de l’exécutif brésilien. Le ministère de l’Éducation, ainsi que tous les organismes liés audit portefeuille, tels que les instituts fédéraux et les universités, recevront donc 630 millions d’euros de moins sur le budget de l’État.

Lire aussi:   Éditeur | Plus d'aide pour l'Ukraine

Le portefeuille Science et technologie sera également touché. La CNI (Confédération nationale de l’industrie) a protesté contre la coupe de 571 millions d’euros dans la région, qualifiant la décision de « mauvaise », selon ‘Folha De S.Paulo’. Le ministère de la Santé, pour sa part, recevra une coupe de 492 millions d’euros, qui se répercutera sur le financement et les investissements du système de santé brésilien. Afin de ne pas violer la Loi sur la responsabilité fiscale (LRF), le président brésilien doit faire avancer ses propositions afin d’obtenir ultérieurement leur approbation au Congrès national, au plus tard, début juillet.

Article précédentla guerre en Ukraine transforme Istanbul en nouveau rideau de fer
Article suivantL’Espagne envoie des missiles anti-aériens à la Lettonie dans le cadre de son engagement « total » envers l’OTAN