Accueil Santé & Bien-être Bluemarble ouvre les podiums à Paris avec son style casual et psychédélique

Bluemarble ouvre les podiums à Paris avec son style casual et psychédélique

74
0

La signature franco-philippine Anthony AlvarezMarbre Bleuouvert mardi le passerelle mode homme de Paris prête à montrer que le psychédélisme a aussi sa place dans la garde-robe masculine lorsqu’il est associé à des vêtements décontractés et sportswear.

Alvarez, qui a conquis en mai le chanteur Justin Bieber, qui s’est produit avec un pantalon reconnu de sa marque, s’est basé sur le festival de Monterey de 1967 et sur la performance que Jimi Hendrix y a faite.

Ce était une excuse pour porter des couleurs vives sur le podiumun pantalon blanc, des imprimés amusants et des baskets audacieuses.

Alvarez, amateur de sports extrêmes, a travaillé sa collection avec des tissus très légers, adaptés à une petite valise d’été, avec des tissus comme la popeline et des tissus plus techniques, ceux qui servent justement à faire du sport et à moins transpirer, comme on le voit en snowboard- pantalon inspiré.

Lire aussi:   Comment préparer la peau avant un bain de soleil ?

Mais sa recherche de nouveaux matériaux ne l’éloigne pas de la articles ménagers essentielscomme ses jeans super tombants, ses chemises très larges, façon worker et brodées à la main.

Le défilé a attiré un public très jeune, dont les principaux adeptes de cette marque fondée en 2018, et s’est déroulé à l’Institut Molière, dans le 16e arrondissement résidentiel de Paris.

Dans ses couloirs, les mannequins portaient des sahariennes revisitées dans des tissus imperméables, des vêtements léopard et des tee-shirts à rayures multicolores.

Bluemarble a fait le couleurs et style de plage décontracté sa marque de fabriqueselon les propres racines d’Alvarez, né à New York d’une mère française et d’un père philippino-espagnol.

Lire aussi:   La liposculpture, qu'est-ce que c'est et en quoi consiste-t-elle ?

Cette diversité se traduit toujours par des pantalons baggy, des broderies faites à la main et un goût naturel pour la couleur et l’esprit hippy des années 60-70.

« La collection contient plus de détails artisanaux que jamais, » a déclaré le créateur en coulisses, après avoir avoué avoir apprécié « comme jamais auparavant » la création de cette ligne.

Les défilés hommes se poursuivent demain, mercredi, avec Givenchy et se poursuivront jusqu’à dimanche avec une quinzaine de propositions par jour pour le printemps-été 2023.

Article précédentQui est qui dans la nouvelle carte commerciale catalane
Article suivantPrêt pour l’été avec Woman