Accueil L'International Au moins 42 Palestiniens blessés dans les affrontements de la Nouvelle Jérusalem

Au moins 42 Palestiniens blessés dans les affrontements de la Nouvelle Jérusalem

58
0

Dernier vendredi du Ramadan à Jérusalem. Même tension que ci-dessus. Au moins 42 Palestiniens ont été blessés lors d’affrontements avec des policiers israéliens dans Esplanade des Mosquées. Depuis tôt le matin, les forces israéliennes ont pris d’assaut l’enceinte sacrée et ont riposté avec des gaz lacrymogènes, grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc lors de jets de pierres par de fervents musulmans. Chaque vendredi de ce mois sacré, il y a eu des émeutes et des affrontements violents entre la jeunesse palestinienne et le police israélienne dans un climat de tension qui menace de s’aggraver.

Selon les agents, les Palestiniens à l’intérieur de l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa ils ont commencé à lancer des pierres et des feux d’artifice à l’aube en direction d’une porte fortement gardée. Avant ce vendredi, la police israélienne a déployé des milliers d’officiers dans la région en prévision de la venue de dizaines de milliers de fidèles musulmans pour participer aux prières. Plus tôt cette semaine, certains 250 000 fidèles Ils se sont rencontrés pour Laylat Al Qadr, une nuit de prières intenses pour marquer le moment où le Prophète Muhammad a reçu le Coran. Dans la seule nuit de jeudi, 70 000 personnes se sont rassemblées à Al Aqsa.

La mosquée est devenue scène de raids des forces israéliennes, où la jeunesse palestinienne s’est barricadée. La police a tenté de défoncer les portes. Ils ont signalé la arrestation de trois personnes tandis que le Croissant-Rouge a indiqué que plus d’une vingtaine de blessés ont dû être hospitalisés. La semaine dernière, Walid al-Sharif, un Jérusalem de 21 ans, a été touché à la tête par une balle en caoutchouc et demeure un état critique. Sa famille a confirmé qu’il souffrait lésions cérébrales étendues et est toujours inconscient.

Lire aussi:   L'ascension et la chute du renard de Poutine

Menaces de mort

Après une heure Après de violents combats, les deux parties ont reculé et les fidèles musulmans ont pu commencer à accéder au complexe sacré pour prier. Les eaux semblent également s’être calmées au sein de la fragile coalition gouvernementale. la fête arabe Ram reviendra au bercail après avoir a boycotté l’alliance au début du mois en raison des affrontements à Jérusalem. Une longue rencontre ce mercredi entre son chef, Mansour Abbaset le ministre des Affaires étrangères, Yaïr Lapida abouti à un accord pour reprendre la participation à la coalition lorsque la Knesset, le Parlement israélien, terminera ses vacances le 9 mai.

Pour sa part, le Premier ministre Naftali Bennett avoir des journées agitées Au cours de cette semaine, le président et sa famille ont reçu deux cartes avec une balle et une menace de mort. « Démissionnez ou nous nuirons à votre famille », disait la deuxième lettre reçue ce jeudi par Yoni, son fils de 15 ans. La police enquête déjà sur les lettres, qui contenaient des « menaces de mort détaillées » contre les Bennett, et la sécurité a été renforcée pour les quatre enfants du Premier ministre et sa femme Gilat.

Lire aussi:   Lula a déjà son candidat à la vice-présidence pour battre Bolsonaro

Article précédentGoogle accepte déjà les demandes de suppression de données personnelles du moteur de recherche
Article suivantLa Catalogne a réalisé un record d’investissements étrangers en 2021