Accueil Sports Atleti refait surface avec courage et cœur

Atleti refait surface avec courage et cœur

359
0

Atleti refait surface avec courage et cœur

Les hommes de Simeone ont tracé un 0-2 à Valence lors d’une crise cardiaque en seconde période

MADRID, 22 janv. (Actu24) –

L’Atlético de Madrid renaît de ses cendres ce samedi en remportant une victoire épique face à Valence (3-2) et expédie de loin le pire moment de « l’ère Simeone » grâce aux buts de Mattheus Cunha, Ángel Correa et Mario Hermoso, qui en fut le sauveur. des matelas à 93 minutes de jeu.

L’équipe ‘Cholo’ a offert une première partie sur le modèle de la semaine dernière, dans laquelle elle a dit au revoir à deux titres, mais a su se relever fidèlement à son emblème de « courage et de cœur » pour finir par renverser une équipe de Valence. que le jeu était long. Le ‘che’, après un gros effort défensif, est reparti vide sans le mériter.

La nuit promise au Metropolitano avec la paroisse donnant l’affection dont son mentor avait besoin. Simeone a retrouvé son « personnage », celui qui harangue les tribunes, celui qui vit d’émotions et celui qui dessine toujours un meilleur Atleti, même si le vent souffle contre lui après une campagne à oublier.

C’est ainsi que le match a commencé, avec un Valence dominant dans les duels et capable de prendre de l’avance sur un mouvement de Yunus Musah après un gros changement d’orientation de Guedes. Le break et le tir de l’Américain ont été mortels pour Oblak et une défense plutôt mal placée. Encore une fois le même mal de dents depuis San Sebastián et Riyad. Encore la même histoire.

Lire aussi:   Saponjic quitte l'Atlético et signe pour le Slovan Bratislava

Les tribunes étaient plus alarmées, bien qu’elles n’aient pas cessé de chanter pour les leurs, quand Hugo Duro a atteint le deuxième au bord du repos. L’équipe de jeunes de Getafe s’est emparée d’un ballon de Carlos Soler qui n’a pu être dégagé après trois tentatives des colchoneros centraux. L’absurdité a donné des ailes à un Valence qui a joué intelligemment.

Ceux de Bordalás s’estompaient, mais ils gardaient toujours leur sang-froid face à un Atlético plus affamé. Luis Suárez a averti d’un tir latéral et Cunha, après le temps de jeu, a trouvé le prix dans un corner où il a terminé sans marquer – avec son pied – dans la petite zone de Valence. Un cadeau qui a mis les locaux sous le choc.

Dès lors, tout appartenait à l’Atlético, qui trouvait en Yannick Carrasco le meilleur argument pour boxer l’équipe de la capitale Turia dans leur région. Le Belge s’est fait remarquer par son débordement et a changé la donne dans les derniers mètres, sans la rigidité de la première mi-temps. Beaucoup de ses jeux se sont terminés par des « oups » dans les tribunes et dans l’un des derniers, à la 91e minute, la magie est apparue.

Carrasco a mis une passe avec l’extérieur au cœur de la zone pour que Suárez termine de quelque manière que ce soit. Le ballon a été repoussé par Doménech et Correa, avec la canne prête, a attrapé le match nul alors qu’il restait encore sept minutes supplémentaires. Une éternité pour Valence, qui a fini par souffrir de la « peur » du Metropolitan.

Lire aussi:   Bordalás: "L'équipe a besoin d'aide, si elle ne vient pas, nous aurons du mal"

C’était en 1993 lorsque Cunha, se précipitant sur le flanc droit, a tiré au but mais avec une telle force qu’il a dévié au second poteau. C’est là qu’est apparu Mario Hermoso, qui a effacé toutes ses erreurs récentes avec un but salvateur pour les rojiblancos. Trois points qui ont mis fin à une hémorragie inquiétante. Atleti est de retour.

FICHE TECHNIQUE.

–RÉSULTAT : ATLÉTICO DE MADRID, 3 – VALENCE, 2 (0-2, à la mi-temps).

–ALIGNEMENTS.

ATLETICO DE MADRID : Oblak ; Vrsaljko (Herrera, min.61), Giménez, Hermoso, Lodi (Correa, min.46); Koke, De Paul, Lemar (Cunha, min.57), Carrasco (Javi Serrano, min.98); Luis Suárez et Joao Félix (Felipe, min.57).

VALENCE : Doménech ; Correia (Mosquera, min.72), Diakhaby, Alderete (Koba, min.54), Lato (Jesús Vázquez, min.72); Musah, Foulquier, Soler, Guillamon ; Guedes et Hugo Duro (Maxi Gómez, min.72).

–BUTS:

0-1, min.25, Musah.

0-2, min.44, Hugo Duro.

1-2, min.64, Cunha.

2-2, min.91, Corréa.

3-2, min.93, Beau.

–ARBITRE: Díaz de Mera Escuderos (C. Castillan-La Mancha). Il a cartonné Correia (min.14), Foulquier (min.37), Musah (min.43), Guillamón (min.62), Lato (min.66) et Doménech (min.83) à Valence ; et Koke (min.31), Hermoso (min.37), Luis Suárez (min.82), Herrera (min.84) et Giménez (min.93) à l’Atlético de Madrid.

–STADE : Stade Wanda Metropolitano. 44 999 spectateurs.

–OBSERVATIONS: Dans le cadre des célébrations du 75e anniversaire du changement de nom du club, l’Atlético de Madrid a rendu hommage aux membres qui ont été ininterrompus pendant 75 ans pendant la mi-temps du match.

Article précédentFrénésie diplomatique pour éviter la confrontation militaire en Ukraine
Article suivantun parcours incertain pour l’entreprise